L'équilibre vie privée / vie pro est parfois difficile !

Combien de fois as-tu prononcé les phrases suivantes ?

– J’arrive tout de suite, commencez sans moi
– Je ne peux pas là, je dois finir quelque chose pour demain
– Reste tranquille encore un peu, je jouerai avec toi après
– Laisse moi travailler, je viens tout à l’heure

Moi aussi je les ai prononcées … et je n’ai compris que c’était contre-productif qu’il n’y a pas très longtemps.

Je te livre ici le fruit de ma réflexion et les avantages que j’ai eu en changeant de stratégie !

Transcription du texte en bas de page

Envie d’aller plus loin ?

Visionnez notre dernière formation gratuite en cliquant juste en-dessous !

Transcription du texte : 

1.       TITRE

Si tu as l’habitude de rejoindre ta famille plus tard le temps de finir tel ou tel dossier, regarde cette vidéo. Je te montre les 3 raisons qui m’ont fait changer d’avis sur la question !

 

2.       GENERIQUE préenregistré

 

3.       INTRO

Si toi aussi tu es à ton compte et que tu as tendance à prononcer ce genre de phrases, regarde cette vidéo. Je vais te montrer ce que j’ai fait pour retirer le meilleur de ces moments où tu peux te sentir piégé

 

Juste avant ça, tu vas trouver en bas de ce contenu un lien vers un formulaire pour réserver un appel avec moi. Je t’en parlerai plus tard, mais ça pourrait être l’appel le plus rentable de l’année pour ton entreprise. Clic dessus et tu peux continuer à écouter ce contenu tranquillement en même temps

 

Dans cette vidéo, je te dis pourquoi c’est contreproductif de décaler ces moments de famille et quels avantages et gains de temps tu vas retirer de passer ces instants avec eux

 

Attendez, mon client m’a dit que ce dossier était urgent, il lui faut pour demain

Je termine juste un truc et j’arrive, commencez sans moi, je vous rejoins dans 2 minutes !

 

 

4.       RAISONS

a.       RAISON 1 : Ces moments ne se représenteront plus jamais

J’ai prononcé cette phrase tellement de fois ! Je te comprends, je sais pourquoi tu la dis. Et c’est effectivement juste 10 ou 15 minutes, ce n’est rien du tout ! Et tellement à la fois ! Mais la première raison pour laquelle j’ai arrêté de dire ça, c’est parce que ces moments ne se représenteront plus jamais.

 

Voici la scène : 18h15, ma compagne rentre du bureau avec notre fils de 4 ans. Là, il y a un léger temps de battement entre 18h15 et 18h45 où le petit joue tout seul au salon pendant que ma compagne prépare le repas et que moi, je termine juste un truc ou deux.

En plus, grosse mauvaise conscience de ma part, finir à 18h nan mais tu rigoles !

Après presque 15 années en tant que cadre, c’est limite s’il ne fallait pas poser une RTT !

 

Je te l’ai dit, un jour, j’ai réalisé que ces moments-là, je les perdais pour toujours ! Je me suis souvenu que moi aussi, quand j’étais gamin, mon père se posait dans son fauteuil en rentrant du boulot complètement épuisé, ou il allait terminer 2-3 trucs avant le diner pendant que moi, je fonçais direct dans ma chambre pour jouer … tout seul

 

Je me suis rendu compte que j’étais en train de reproduire ce schéma qui m’avait attristé plus d’une fois étant enfant, mais vu de l’autre côté ! A présent, je comprenais pourquoi cette scène arrivait, quels étaient les enjeux pour mon père et les pressions qu’il subissait au travail et pourquoi ça se passait comme ça ! Je lui en ai voulu à l’époque, et maintenant je réalisais que j’avais été injuste avec lui …

 

Concrètement, ce jour-là, j’ai réalisé quelque chose d’important. Je me suis rendu compte que je ne voyais mon fils que 3 heures par jours en période scolaire. 1 heure le matin, de son réveil à 7h jusqu’à 8h quand il va à l’école, et 2 heures le soir de 18h lorsqu’il rentre de la nourrice à 20h quand il se couche.

 

Mon garçon a 4 ans ! C’est maintenant qu’il veut jouer avec moi, qu’il veut que je le douche, qu’il veut des histoires, qu’il veut du temps, de l’attention et de l’amour. C’est maintenant !

Quand il aura 10 – 12 ans, il sera bien plus autonome et ça sera trop tard !

 

Donc ce que je fais depuis ce jour-là, c’est profiter à fond de ces 3 heures quotidiennes ! Je le réveille tous les matins, je lui prépare son petit déjeuner et on le prend ensemble alors que je suis debout depuis 05h05 moi … Et tous les soirs, quand il rentre de la nourrice ou de chez ses grands-parents vers 18h15, j’arrête tout !

On joue, on rigole, on embête notre chien de 40 kg qui devient fou, on va à la douche. C’est notre moment à nous, ou on partage notre journée tranquillou.

Juste avant de diner en famille, de jouer encore un peu avant le combo histoire + câlin + je t’aime + bonne nuit

 

Bizarrement, depuis que je fais ça, je me sens tellement mieux, tellement épanoui, et mon garçon ? Le jour et la nuit ! Il est plus joyeux, il me parle beaucoup plus, il a plus confiance, il est plus curieux, il est plus ouvert … Le contraire de moi à son époque et ça me va bien, je n’en suis pas mort non plus

Je veux juste te dire que cette première raison a fait l’effet d’un tremblement de terre dans ma tête et dans mon cœur.

 

b.       Tu vas faire le plein d’énergie et d’inspiration avant de reprendre

La 2e raison pour laquelle je passe ces moments en famille, je l’ai comprise quelques jours plus tard.

 

Je m’en souviendrai toujours, c’était un mardi ! J’avais passé toute la journée à procrastiner la création de contenu que je m’imposais religieusement tous les jours …

A chaque fois, j’avais une bonne excuse pour ne pas écrire l’article du jour : un mail super urgent, un appel à faire, une vidéo youtube à regarder … toujours un truc pourri et inutile

En fait, je faisais ce que dans le sport on appelle jouer la montre : j’attendais qu’il soit l’heure d’arrêter pour me dire « mince, je n’ai pas le temps ! bon bah ça sera pour demain, dommage »

 

La problématique, c’est que lorsque tu as, comme moi, une stratégie qui implique de la création de contenu, quand tu ne publies rien … bah tu n’as rien ! Donc c’est dangereux !

 

Pourtant, au bout d’une semaine où je lâchais tout pour accueillir mon fils à son retour de l’école, je me suis rendu compte qu’une fois qu’il était couché, après avoir passé ces 2 heures précieuses avec lui, j’avais une visibilité, une clarté et une inspiration de fou !

 

Ce soir-là, j’ai rédigé l’article mis de côté en 10 minutes ! Alors que d’habitude j’ai besoin de presque 1 heure avec les relectures !

Je me suis dit wow ! C’est énorme ! Le fait d’avoir passé du temps de qualité avec lui avait permis à mon cerveau de s’aérer et de trouver l’inspiration nécessaire pour créer cet article, et alors le contenu … de la bombe !

 

Depuis ce jour-là, j’ai compris que la bonne technique lorsque je sèche au niveau de l’inspiration ou lorsque j’ai une problématique client à résoudre c’est de passer du temps de qualité avec mon fils. C’est simple mais pas simpliste et les résultats sont juste totalement différents !

 

c.       Ce travail est-il vraiment si urgent ?

La 3e raison qui a fait que j’arrête de travailler lorsque ma famille rentre, c’est que je me suis posé cette question : ce travail est-il vraiment aussi urgent ?

Souvent, quand on est consultant, freelance, coach, notre travail se résume à échanger notre temps contre de l’argent. Et lorsque le business manque, ou que l’on a peu de clients, ou des clients très importants on est au taquet pour eux. Ça me rappelle quand j’étais salarié et que mon patron disait « Christian, le client est roi ! » J’avais envie de l’insulter celui-là …

 

Voici ce qui est arrivé à un de mes clients et qui m’a fait percuter sur l’importance de cette question

 

On est vendredi, 16h30, parce que ces choses-là n’arrivent forcément que le vendredi … en fin d’après-midi !

 

Un de mes clients freelances en marketing digital que j’accompagne qui se fait appeler par un de ses gros clients qu’il venait de gagner depuis qu’on avait revu sa stratégie et son discours. Enfin bref !

 

Le type l’appelle et lui dit qu’il veut un devis pour le changement de son site internet pour demain, parce qu’il voit un de ces associés et qu’il veut évoquer avec lui l’idée de permettre l’achat en ligne de leurs produits

 

Je reçois un appel en panique : « Christian, je fais quoi ?! »

Fais ce que tu veux Ludo, mais est-ce que tu crois vraiment que les gars vont trancher sur une refonte totale du site internet à plus de 10 000€ sans en avoir parlé avec toi plus en détails ? Ce qu’il veut, ce n’est pas plutôt un ordre de grandeur pour commencer à en parler avec son associé ?

 

« Non, non, il m’a demandé un devis, c’était clair ! Je suis trop emmerdé, j’avais promis à ma femme qu’on irait chez nos amis qu’on n’a pas vu depuis un moment. Je vais me faire atomiser, elle va y aller toute seule. Tu comprends, je ne peux pas me permettre de louper ça ! »

 

OK, fais comme tu le sens, c’est toi le patron. Par contre, je serais curieux de connaitre la suite. Tu m’en parles à notre prochain RDV, ok ?

« Pas de problème ! »

 

Forcément, il se fait déboiter (à juste titre) par sa femme, il passe la nuit dessus pour regarder le site actuel, les différentes variantes possibles, etc. Vers 1h ou 2 du matin, il envoi sa proposition.

 

Le weekend passe, on se revoit la semaine d’après à notre RDV de coaching, et là, je demande de façon innocente : « alors, tu as signé un gros contrat ce weekend, non ? Qu’est-ce que t’attends pour me raconter ?! »

Et là, tout timidement, il me répond … Bah en fait, tu comprends, ils veulent réfléchir, ils m’ont demandé plus de détails et des modifications. Le projet devrait se faire d’ici 3-4 mois environ …

 

Par courtoisie, j’ai dit ok, cool et je suis passé à autre chose. Ça ne sert à rien de remuer le couteau dans la plaie parce que moi aussi j’avais fait cette erreur des dizaines de fois avant lui !

Mais Ludo, comme moi, avait besoin de comprendre par lui-même que dans nos métiers de consultants, freelances et experts, il n’y a pas d’urgence vitale !

On n’est pas chirurgien, personne ne va mourir !

 

Si c’est pour demain ou la semaine prochaine, franchement, c’est pareil !

 

Depuis que j’ai compris ça, je suis soulagé et serein mais d’une force !

 

La prochaine fois qu’un client te dit que c’est ultra urgent, pose toi vraiment la question et regarde ce que tu mets sur la table en contrepartie de ce temps que tu allais passer avec tes enfants, ta moitié, tes amis ou juste toi-même !

 

 

Tout ce que je viens de te dire est vrai uniquement parce que j’ai trouvé une de mes valeurs hautes et que j’ai compris comment la nourrir au quotidien. Cette valeur haute c’est l’amour de mon fils !

 

Est-ce que toi tu connais les tiennes ?

Est-ce que toi aussi tu sais comment les nourrir ?

Est-ce que toi aussi tu sais comment les intégrer à ton quotidien pour éviter d’être à contre-courant dans ce que tu fais ?

 

5.       CTA préenregistré : Réserve ton call

 

6.       BYE préenregistré : Soyez atypiques, totalement déraisonnables et prenez soin de vous. A bientôt

 

 

 

Partagez la page !

Articles recommandés