Surtout, pensez bien à automatiser votre prospection !

Prospection en masse

[Comment la prospection de masse va tuer ton business]

Tu prospectes ? C’est super ! Et beaucoup en plus ? C’est encore mieux !

 

C’est sûr, tu vas réussir à trouver plein de clients … C’est certain même !

 

C’est vraiment certain ? Est-ce que la quantité va te servir ?

 

Pas si sûr que ça en fait …

 

Si ta méthode initiale ne t’apporte pas les résultats que tu espères, que crois-tu qu’il va se passer quand tu vas la déployer à échelle industrielle ? …

 

Et j’ai fait pareil ! Après 15 ans de commerce ! La hooooooonte … ? Pas du tout !

Je suis content d’avoir fait cette erreur car :

1. Ca m’a coûté de l’argent … donc j’ai appris

2. Aujourd’hui je ne la fais plus

3. Mes clients ne la font plus non plus

Que c’est il passé réellement ?

Eh bien c’est très simple : j’ai fait ce que j’avais toujours fait pendant ces 15 dernières années en tant que Cadre Commercial … j’ai prospecté, prospecté et encore prospecté !

D’ailleurs, j’ai même investi dans un logiciel d’automatisation pour me faire “gagner du temps” (ohhhhh la bonne idée !)

J’avais oublié un tout petit détail : l’automatisation, ça se voit ! Et ça, c’est vraiment pourri …

Bizarrement, j’avais encore moins de “touches” qu’avant !

Alors qu’est-ce que j’ai fait ?

J’ai pris la version premium de ce même logiciel pour pouvoir “spammer” en très grande quantité, bien sûr !

En gros, le résultat a été très clair : près de 6000 invitations LinkedIn envoyées pour environ 1200 acceptations et … 0 prospect !

Oui, 0 !

Je pensais qu’en “personnalisant” mes messages avec des %FIRSTNAME% et des %FIELD% ça passerait tout seul !

Tout comme la marmotte qui met le chocolat dans le papier alu (best ad ever !)

Je me suis dit que les personnes iraient sur mon profil LinkedIn (qui est “optimisé” bien entendu) … et Hop !

“Christian, j’adore ce que tu fais, tu veux bien me coacher stp, ça a l’air trop bien !”

*soupir*

Roooo la désillusion de malade …

Jusqu’au jour où je suis tombé par hasard (pour ceux qui y croient) sur un profil qui m’intéressait vraiment. C’était celui de Lucie. Belle photo, beau parcours de cadre chez un mastodonte du domaine de l’édition de logiciels et elle a tout lâché pour passer à son compte juste après le 1er confinement.

Son histoire m’a rappelé la mienne il y a quelques temps déjà. Du coup, je m’intéresse sincèrement aux raisons qui l’ont poussée à s’installer en solo en plein covid (là où tellement de salariés ont serré les fesses pour garder leur poste … et je les comprends).


abaElle m’a répondu que ce confinement lui avait montré que le plus important pour elle, c’était de passer du temps avec sa fille de 4 ans et son compagnon. ==> Comme moi !

baaElle m’a dit que son poste de cadre ne lui permettait de la voir qu’une heure ou 2 par jour plus les week-end et qu’elle n’en pouvait plus de cette situation ==> Comme moi !

aabElle m’a raconté que c’est bien beau de “prendre” entre 60 et 80k par an si à la fin tu ne peux rien en faire puisque tu n’as pas le temps ==> Comme moi !

Et ainsi de suite. Nous avons échangé simplement, sans arrière pensée, comme le feraient deux parents qui attendent leurs enfants à la sortie de l’école, en mode short – claquettes … et c’était trop cool !

Au fur et à mesure de la discussion, elle s’intéresse à ce que je fais et à pourquoi j’ai décidé de le faire. Elle est surprise par mon approche du coaching mais surtout par les résultats de certains de mes clients. Elle me pose 1 milliard de questions (ok j’exagère un peu !) sur ma méthode, mes outils, mes ateliers, mon contenu … Je réponds sans donner mes secrets sauces bien entendu, mais à présent, elle sait pourquoi ceux qui rentrent dans mon programme Shoryuken réussissent. Elle sait surtout à quoi ressemblent les clients qui vont avoir des résultats et pourquoi je suis si intransigeant et sélectif à l’entrée de ce programme

Je lui explique la différence entre les formations en ligne qui pullulent sur son fil d’actualités Facebook (et pourquoi elle ne voit plus que ça d’ailleurs … grâce à la magie du retargeting) et le coaching ultra-personnalisé que j’offre. Elle me donne même son feedback et ça m’a permis de modifier 2-3 éléments (et je l’en remercie encore !)

Lucie pose des questions pertinentes et pointues. Cette fille est une machine, sérieux ! Ca tourne à 2000 à l’heure dans sa tête !

Rentrera-t-elle dans le programme ? Nous verrons bien …

Je pense que c’est encore trop tôt pour elle. Elle n’est pas encore prête à investir sur elle et elle n’a pas encore pris de gros coups en tant qu’entrepreneuse. Et c’est ok pour moi, pas de problème avec ça. On doit tous passer par là à un moment ou un autre

Mais cette conversation m’a juste démontré qu’à l’heure du tout numérique, à l’heure du tout automatique, à l’heure de l’intelligence artificielle qui suce nos cerveaux pour nous filer son contenu de mer** ultra ciblé … bah ça fait du bien d’échanger réellement entre gens biens

Donc si comme moi tu avais tendance à prospecter en masse sans t’intéresser vraiment à l’autre, franchement, arrête tout !

Prends ton temps et profite des rencontres avec ces inconnus de passage dans ta vie


aabPeut-être que tu penses perdre ton temps, et je le comprends

abaPeut-être que la majorité ne deviendra jamais client chez toi, et c’est ok

baaPeut-être que tu vas rencontrer des co**, c’est possible


abaPeut-être que tu vas rencontrer des gens biens. Ah non, ça c’est sûr !

aabPeut-être que certains d’entre eux voudront faire un bout de chemin avec toi. Moi, j’en serai honoré

baaPeut-être que tu deviendras le client de l’un ou l’autre. Pourquoi pas ?

Peut-être, peut-être, peut-être …

Sois sûr d’une chose, c’est que ta démarche (si elle est bien intentionnée), sera toujours bien accueillie par les autres, toujours !

Alors vire ton logiciel d’automatisation, tes messages copiés-collés, tes process et tes check-lists !

Crois-moi, en y allant “à l’ancienne” et en voulant te faire plaisir, ça va être un vrai kif de contacter des gens, vraiment !

Tu as le choix maintenant :

– Continuer comme avant et bourriner comme un polonais dans un bar (pourquoi j’utilise cette expression ?)

– Prendre ton temps et y aller à l’intuition. Je suis sûr qu’avec un peu de pratique, ton intuition sera meilleure que ton logiciel 😉

Et si jamais tu ne sais pas quoi dire à tes contacts, regarde la vidéo ci-dessous, elle devrait t’inspirer 🙂

Envie d’aller plus loin ?

Visionnez notre dernière formation gratuite en cliquant juste en-dessous !

Partagez la page !

Articles recommandés